Danger du dry burn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Danger du dry burn

Message  denis109 le Mar 26 Mai 2015 - 6:25

Une étude qui prévient des dangers du dry burn:

http://evap.ca/etudes-sur-la-cigarette-electronique/dry-burn-dangereux/

__________________________________
avatar
denis109
membre actif
membre actif

Messages : 474
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 66
Localisation : Montréal-Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger du dry burn

Message  Zoltatem le Mer 27 Mai 2015 - 3:08

Fort intéressant!

Je me suis souvent demandé si c'était moi qui avais un problème de gout ou bien si c'était le coil qui réagissait différemment après 4 ou 5 dry burn de nettoyage suite à un mois d'usure de mon coil.
Je trouve que le coil dégage un léger gout de brulé prématurément après 2 jours d'utilisation sur un montage tout neuf, suite a plusieurs dry burn de nettoyage.

Une chose est sûre, j’arrête le dry burn maintenant.  Wink

@++ Et merci pour le lien denis109 Very Happy
avatar
Zoltatem
membre actif
membre actif

Messages : 1042
Date d'inscription : 01/08/2014
Age : 47
Localisation : Quebec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger du dry burn

Message  Toxy le Mer 27 Mai 2015 - 3:45

Et je présume c'est aussi la fin du dry burn pour les têtes d'atomiseurs, auxquelles on pouvait donner une deuxième vie grâce à cette méthode.

__________________________________
Smok Alien 220W TC / Aspire Speeder 200W TC / iStick Pico 75W TC / GeekVape Ammit 25 RTA / Magma clone RDA / Wotofo Serpent Mini RTA...
...et des essences pour parfumer tout un village.   drunken  
avatar
Toxy
membre actif
membre actif

Messages : 1879
Date d'inscription : 15/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger du dry burn

Message  denis109 le Mer 27 Mai 2015 - 5:54

Et suite à de nombreuses réactions, un autre article plus explicatif (en anglais) est paru:

http://www.ecigarette-research.org/research/index.php/research/research-2015/212-db

En espérant que cela pourra vous éclairer.

Bonne vape.

__________________________________
avatar
denis109
membre actif
membre actif

Messages : 474
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 66
Localisation : Montréal-Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger du dry burn

Message  Valdoo le Mer 27 Mai 2015 - 21:40

Merci Denis.
avatar
Valdoo
membre actif
membre actif

Messages : 2064
Date d'inscription : 30/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger du dry burn

Message  denis109 le Ven 29 Mai 2015 - 6:47

Et, naturellement, il y a eu beaucoup de discussion autour de ce sujet,
en voici la conclusion:

http://www.breakingvap.fr/la-conclusion-de-la-polemique-sur-les-dry-burn-issue-des-discours-du-dr-konstantinos-farsalinos/

J'ai souvent dit que je m'informais souvent sur la vape. Alors, ça me fait plaisir de vous transmettre ce qui me parait pertinent.
Cela ne veut pas dire que je sois d'accord ou non, mais toute information est bonne à transmettre.

Bonne vape à tous.

__________________________________
avatar
denis109
membre actif
membre actif

Messages : 474
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 66
Localisation : Montréal-Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger du dry burn

Message  HallBert le Sam 30 Mai 2015 - 13:38

[HallBert. Je recopie ici la traduction effectuée par Florence THEIL.
J'ai copier le texte à partir du forum http://www.forum-ecigarette.com/forum.html ]

Traduction de l’allocution du docteur Farsalinos, sur RY4 Vaping Radio du 22/05/2015 :

Lien pour l’interview source à partir de laquelle la traduction est faite :
https://youtu.be/PM8sW8vNlPg

(notes de la traductrice :
-Le “Je” employé concerne les propos du docteur Farsalinos
- Il ne s’agit pas d’une traduction mot à mot effectuée par un interprête professionnel ni un médecin de profession mais une traduction par une bonne volonté vapoteuse passionnée presque bilingue et faisant partie du monde médical
-Les questions posées viennent soit des auditeurs soit des commentateurs eux mêmes pour info
-Les orthographes de certains mots scientifiques employés par le docteur Farsalinos ont été retranscrits à l’oreille puis vérifiés autant que possible sur le net mais ils mériteraient une énième vérification quant à l’orthographe exacte par un scientifique professionnel)
-La traduction que j’ai réalisé a été faite le plus sérieusement possible, clémence pour la traductrice qui doit traduire un grec parlant anglais !
-Dans les questions, j’ai isolé les réponses du docteur Farsalinos entre parenthèses, afin de mettre clairement à part ses remarques des commentaires des interviewers.
-Je n’ai aucun intérêt, ni conflit d’intérêts dans la vape)

"Docteur Farsalinos ,vous êtes une personnalité médicale reconnue du monde de la Vape pour les vapoteurs du monde entier.

Parlons de l’étude parue hier sur les aldéhydes. Beaucoup a été écrit sur ce sujet. Cette nouvelle étude nous apprend beaucoup de choses, dommage qu’elle n’ait pas été assez relayée dans les médias, et d’autant plus que ce soit celle du NEJM (New England Journal of Medicine) qui ait été la plus médiatisée et moins la vôtre !

( Réponse du docteur Farsalinos : Suite à l’étude japonaise, nous avons décidé qu’il fallait faire des études réalistes utilisant du matériel à jour et non du matériel obsolète malgré le manque de fonds.

Jusqu’ici, nous avons simplement répondu aux études de nos confrères, maintenant nous avons des datas.

NEJM a rejeté d’abord mon étude, refusait même de la lire pour l’intégrer ! Parce que mon étude était en contradiction avec celle qu’il venait d’accepter, mais d’un point de vue éthique, ils n’ont pu finalement faire autrement que de l’accepter .

Voilà pourquoi il y a eu 3 mois de décalage dans la publication de mon étude par rapport à l’anglaise.

Notre objectif a été de comprendre les conséquences de la vape en conditions normales et en conditions de dry puff ( 6 ;7,5 et 9 W,), étude répétée 3 fois.
Nous avons été surpris des résultats, car à l’encontre de ce que nous attendions, nous n’avons pas trouvé une augmentation linéaire de la production d’aldéhyde en fonction de l’augmentation du Wattage, à savoir :
-Peu de différences observées en augmentant le Wattage avec un set up efficace et de qualité
-Avec un set up moins efficace dans l’atomiseur, on a pu observer une augmentation plus de 50 fois supérieure de la production d’aldéhydes, et ce de façon encore plus prononcée quand on montait dans les dry puffs.
C’est bien sûr une excellente chose pour les vapoteurs puis qu'ils peuvent ainsi détecter par eux-mêmes quand le taux d’aldéhyde devient bien trop haut.)

Question du public : Le wicking (fibrage) y est pour quelque chose ?
(Réponse du docteur Farsalinos : C’est plus compliqué que çà , il faut prendre en compte le set up, l’air flow, la façon dont on fait le coil et plein d’autres paramètres, c’est un tout.

Par exemple l’épaisseur du fil résistif qu’on utilise a une importance majeure :
Comparons l’utilisation entre un fil en 0.2mm et un en 0.3 mm : vous avez besoin de bien plus de puissance pour chauffer 0.3 mm et faire évaporer votre juice. C’est de la simple physique !
Je pense que toutes ces études alarmistes déjà parues ne comprennent même pas comment doit être utilisée l’e cigarette, d’autant plus quand c’est big tobacco.)

Question du public : L’étude du NEJM utilisait des CE4 entre 10 et 12 W !
(Réponse du docteur Farsalinos : J’ai reproduit leur étude en condition réelle avec 10 vapoteurs ici en Grêce.
Et bien je vous dis personne n’a pu vaper au dessus de 3.6 V ! ils avaient des dry puffs.
Donc l’étude révèle une erreur caractéristique dans les modalités parce qu’ils n’ont pas interrogé des vapoteurs. Ils font leurs études sans tenir compte de l’utilisateur.)

Question du public : Avez vous prévu d’étudier l’influence en fonction du niveau de PG/VG dans les liquides ?
(Réponse du docteur Farsalinos : Oui, mais nous manquons de fonds et nous devons ajouter en plus dans l’étude la composition exacte des liquides.

Nous avons publié 3 études en 1 mois:

1) Etude sur l’extrait naturel de tabac
2) Etude sur les différents métaux
3) Celle citée précédemment

Les gens doivent comprendre que même en utilisant le financement participatif, nous sommes régulièrement amenés à modifier l’agenda des études et la publication de leurs résultats en fonction de l’actualité de la littérature.
D’abord, il est important de rappeler que nous exécutons plusieurs études en même temps et non l’une après l’autre, mais surtout que lorsqu’une nouvelle étude sort comme celle du NEJM, il nous paraît primordial d’abord de générer des datas pour y répondre en temps et en heure avant de soulever un autre sujet, d’autant plus quand nos résultats sont radicalement différents.
Nous avons publié 28 études en moins de 2 ans et demi.

Le sujet du formaldéhyde nous a paru suffisamment important pour que l’on génère les datas nécessaires et que l’on prouve avec notre étude, que c’est un non-problème dans des conditions normales d’utilisation.

Nous allons publier une étude sur le contrôle de la température et sur l’émission d’aldéhydes.)

Question : Quid du Wattage que vous avez utilisé dans vos tests ? Les gens vapent bien plus haut que vos specs dans vos études.
(Réponse du docteur Farsalinos : Le Wattage n’est pas une problématique réelle. Nous avons pris comme choix de base 10 W en single-coil , personne n’a pu vu vaper sans avoir de dry à 10 W avec la matériel que nous avions.
Svoemesto nous a fourni gracieusement 10 Kaifun lite ce qui nous a permis de monter à 15-20 W sans problèmes.
Nous avons monté nos montages en simple silica, simple coil , touchant à peine la tête de l’ato parce que nous voulions délibérément générer des dry. Nous avons donc sciemment mis les atomiseurs en situation propice au dry puff pour satisfaire aux exigences de l’étude.
Maintenant si on prend un aspire atlantis ou un kanger sub tank et qu’on le monte en single coil avec un fil épais et du coton, impossible de générer à 10 W de la vapeur et encore moins un dry !
Les gens doivent donc comprendre que c’est avec le set up que nous avons utilisé que nous avons eu ces résultats et qu’ils ne sont donc pas transposables d’un set up à un autre. L’important, c’est que les vapoteurs auraient expérimenté le même résultat avec notre montage.
Nous allons continuer cette étude en montant à 20 W, mais avec du matériel (atomiseurs) qui peut le supporter. Cela ne sert strictement à rien et cela n’a aucune valeur de tester du matériel hors de ses limites.
Par exemple, un kanger sub tank : pas de vapeur en dessous de 15 W ! 25 W
Un aspire nautilus, nous l’avons par contre testé à 7 et 10 W.
Tout dépend de l’atomiseur que l’on utilise.)

Question du public : Quid de l’utilisation des sweetener dans les juices ?
(Réponse du docteur Farsalinos : L’utilisation des sweeteners, càd, carbohydrates, fructose, glucose… (famille des sucres en anglais), génère forcément l’émission de certains aldéhydes (acétyl aldéhyde notamment ) dans la vapeur inhalée et c’est toxique.
Nous aimerions faire une étude là dessus mais le manque de temps et de fonds financiers est un frein. Car rien de plus facile que d’ajouter du sucre dans les juices et de mesurer le taux des différents aldéhydes.
Mais nous devons procéder par priorité et si nous avons une priorité à choisir, ce serait de refaire l’étude sur le diacétyl si nous avions les fonds.)

Question du public : l’éthyl maltol pourrait être une solution?
(Réponse du docteur Farsalinos : C’est un composé couramment utilisé et depuis longtemps.
Nous avons un problème avec les arômes car nous ne savons pas à l’heure actuelle exactement comment ils se comportent avec une hausse de la température et en quoi ils se dégradent . Nous devons faire des recherches.
Exemple de carbohydrates qui théoriquement se transforment en aldéhydes toxiques si chauffés.
C’est de la discussion théorique, nous avons besoin de datas.)

Question : Quid de la comparaison de la toxicité des aldéhydes produits par la e cig via les sweeteners versus le tabac de la cigarette traditionelle ?
(Réponse du docteur Farsalinos : Attention ! tous les aldéhydes ne sont pas toxiques. ! Il ne faut pas tout mélanger.
La vanilline par exemple est un aldéhyde certes mais non toxique, on s’en sert pour obtenir le goût vanille.
Le benzaldéhyde dont on se sert pour obtenir le goût amande, est très utilisé dans les juices, non toxique non plus .
4 sont particulièrement toxiques et ce sont ceux que nous étudions.
Le méthanol est très proche de l’éthanol que nous trouvons dans l’alcool que nous buvons, mais le méthanol est quant à lui très toxique.

Les aldéhydes sont une large famille , tous ne sont pas toxiques ! Il y a les aldéhydes et les maldéhydes.

Le Crotonaldéhyde (jamais trouvé dans les e cig donc pas besoin de l’étudier ),

Focus sur 4 toxiques aldéhydes : maldéhydes, acétyl aldéhydes, acroléine et diacétyl)

Question du public : Comment se fait il que l’étude du NEJM ait pu réussir le passage devant le comité d’éthique avant publication alors qu’il y a avait conflit d’interêts avec les expérimentateurs ?

(Réponse du docteur Farsalinos : Quand il s’agit d’une étude sur les composés chimiques, il n’y a pas de comité d’éthique requis.)

Question : Parlons de la composition des liquides ?

(Réponse du docteur Farsalinos : Il est clair que moins on utilise de composés dans la fabrication des liquides, moins on a de risques.
C’est pour cela que je donnais comme premier avis aux vapoteurs à l’époque d’utiliser les liquides les plus simples possible.
Je pense que si nous devons avoir des soucis potentiellement, cela ne concernera à priori pas la composition en VG/PG mais plutôt quelques arômes .

Les fabricants de e-liquides ne se posent pas toutes ces questions, ils font des juices, s’ils ont un bon goût qui plait, ils les vendent.
Je ne blâme pas les fabricants mais les vapoteurs.
Par exemple, si un fabricant retire le diacétyl de son liquide et qu’il perd des clients qui iront se tourner vers un fabricant qui ne précise pas s’il contient du diacétyl, parce que ces clients veulent retrouver une saveur qu’ils aiment… Qui est à blâmer ?
Le fabricant qui agit de façon responsable et qui perd des clients ou le vapoteur ?
Difficile alors pour un fabricant de choisir de ne pas répondre à la demande de son public pour une question de santé ?
C’est un point litigieux.

Bcp de saveurs américaines sont concernées , elles ont un goût très agréable mais on ne sait pas exactement ce qu’il y a dedans.

Bcp de gens considèrent que de ne pas savoir est mieux que de savoir !)

(Pause avec AC/DC et Billy Joel)

Question : Sommes-nous, e cig mise à part, exposés aux formaldéhydes, si oui où et dans quelles conditions ?
(Réponse du docteur Farsalinos : Les formaldéhydes sont partout ! Tout le monde y est exposé tous les jours.
Les formaldéhydes sont partout, sur les murs, les sols, les peintures, vêtements, partout… C’est pourquoi nous les mesurons dans l’air ambiant et de l’environnement.
Les taux mesurés dans les e cig sont négligeables.
Les non fumeurs en exhalent-ils ?
Tous les humains exhalent du formaldéhyde, fumeurs et non fumeurs, mais c’est dilué dans l’air ambiant, ce sont les taux qui changent.
Mais il n’y a pas de contamination secondaire.)

Question: Que pensez vous des derniers résultats toxicologiques publiés dans le Time magazine sur la toux-réflexe supprimée et les saveurs potentiellement dangereuses?
(Réponse du docteur Farsalinos : Cela concernait la banane, la cannelle et le menthol.
Attention ! ce n’etait pas une étude mais un extrait d’une conférence.
Ils se permettent de classifier le menthol comme toxique alors que beaucoup de médicaments eux-mêmes en contiennent. C’est ridicule ! Ils auraient du clairement se relire avant de publier cela.
Je vous mets le lien d’un médicament anti asthmatique qui en contient !

Maintenant, les études basées sur les cultures cellulaires qui extrapolent leurs résultats à l’échelle de l’humain sont très discutables. Parce qu’en étudiant les effets au niveau cellulaire, on trouve des signes de cancers ou des manifestations cardiovasculaires tous les jours mais rien n’est transposable à l’homme.
Par exemple, l’étude qui met en cause la e cig dans le développement de l’emphysème est irrecevable puisqu’elle se base sur des cultures cellulaires uniquement.
Ils ont évalué seulement un des mécanismes parmi tous ceux en jeu dans la naissance de l’emphysème et ce n’est pas parce qu’on observe un changement protéique que cela va mener à la naissance d’un emphyséme.
L’emphysème est la somme de facteurs et de mécanismes.
Ils veulent de la publicité facile et regardent par le petit bout de la lorgnette.
Ne perdez pas votre temps avec ce genre d’études.

Par contre, quand on a des études sur des asthmatiques qui switchent de la cigarette à la e-cigarette, et chez lesquels on a pu observer des résultats significatifs, tant objectivement que subjectivement, ceux qui publient ces études à l’échelle cellulaire et qui sont en parfaite contradiction avec les résultats observés à l’échelle humaine devraient y repenser à 2 fois !
Tout ça pour de la pub en plus !)

Question : Le polycarbonate doit il être utilisé dans la fabrication des tanks ? Car il y a d’autres solutions alternatives comme le verre ou le poly propylène …
(Réponse du docteur Farsalinos :L’utilisation du pyrex est une solution aujourd’hui satisfaisante, ce n’est pas vraiment le problème .
Par contre, c’est le problème de l’embouteillage des e juices qui me pose souci.
Le plastique des bouteilles de juices vendus est nettement plus gênant.
Ils fuient, la nicotine s’en échappe, des molécules de plastique se dissolvent dans le e liquide.
La nicotine est corrosive sur le plastique, les juices ne sont pas neutres, il y a donc des interactions entre le contenant et le contenu.

Il n’y a pas d’urgence sanitaire à traiter ce problème mais il faudra se pencher dessus, c’est sûr.
Les fabricants devraient se tourner vers le verre ou le métal, le verre étant la solution la plus simple.)

Précision sur l’étude du docteur Farsalinos par lui même : “Je n’ai pas demandé aux vapoteurs de vaper dry sur dry, mais sur les 4 bouffées demandées, je leur demandais de nous prévenir dès qu’ils sentaient un changement dans le goût , annonciateur du dry puff. Nous ne les avons donc pas torturés ! “

Question : Quid des nouveaux métaux utilisés dans les fils pour coiler versus ceux qui existaient déjà ? Notamment les montage en Titane ?
(Réponse du docteur Farsalinos : L’utilisation du Titane pour le montage est clairement plus safe que celle du Nickel chrome qui lui peut être clairement moins bon.
Mails le titane pourrait mener potentiellement à l’émission d’oxyde de titanium, qui pourrait se développer aux premières chauffes mais nous ne savons pas sous quelles conditions il y a transmission du coil à la vapeur inhalée par le vapoteur dans ce cas.

Je recommande donc à tout le monde et particulièrement aux reviewers : Ne faites pas rougir vos coils !!!
C’est la chose la plus désastreuse que vous puissiez faire.

Quand vous faites surchauffer vos coils, vous les faites “brûler” litérralement, que ce soit pour resserrer les spires, ou pour homogonéiser la chauffe.
Quand vous faites cela , vous modifiez l’intégrité de la structure du métal et vous favorisez grandement la transmission potentielle des molécules métalliques du coil à la vapeur que vous inhalez.
Et je vois tous ces reviewers le faire et le refaire ! En 1 seule fois, vous détruisez l’intégrité du métal composant le coil !
Ne le faites plus !

Si vous voulez nettoyer votre montage pour éliminer déchet ou graisse dégagée par la vape du juice, utilisez de l’eau, de l’alcool.
Faites le même avant de vaper la première fois sur votre montage, faites le quand vous réalisez votre montage, quand vous coupez le fil, c’est encore mieux !
Même de l’acétone mais rincez après !

Tous les reviewers font cette erreur.
Les gens qui regardent les reviewers pour s’informer et apprendre, surtout la première fois, reproduisent ce geste ! C’est la pire des erreurs possible (une seule fois suffit).)

Question : Est il safe d’utiliser le Kanthal jusqu’à 1500 degrés, quid quand il change d’apparence ? (vérifier si C°)
(Réponse du docteur Farsalinos : Pas besoin de le voir fondre pour qu’il soit détruit.
Il est altéré bien avant qu’il ne fonde.)

Question des commentateurs : On voit beaucoup de résistances pré-vendues sur les atos reconstructibles d’aujourd’hui, on a juste à l’intégrer dans l’atomiseur (coil et coton) et on vape, on n’a pas à les faire rougir avant.
Quand on les regarde, les spires sont serrées, le coton est inclus, il n’y a qu’à juicer et on vape .
(Réponse du docteur Farsalinos : Peut être mais vous ne savez pas pendant le processus de fabrication industriel si le coil n’a pas été rougi avant, donc si la structure métallique employée est indemne ou pas !
Alors que si vous le faites vous mêmes, vous savez ce que vous faites.)
Quand on les regarde pourtant dans le sachet, le métal est brillant, le metal n’a pas changé de couleur, le coton blanc, que faut il en penser alors?
Quand je fais mes montages : rougir, reserrer les spires, pincer... je reproduis ce que je vois dans les tutoriels ou sur youtube, je croyais que c’était le bonne façon de faire.
(Réponse du docteur Farsalinos : C’est peut-être une façon pratique de faire vos coils,mais en faisant çà vous détruisez l’intégrité métallique de la structure du coil, il n’y a pas à tergiverser ! )
Le Kuro coiler (petit outil vendu dans toutes les couleurs qui sert à créer votre coil et à reserrer les spires dans la foulée sans recourir à la chauffe) qui sert à reserrer les spires c’est ce que j’utilise sans avoir à les dry burner.

Question sur les juices organiques/ extraits organiques : Quoi penser de la vape sur des arômes naturels plutôt qu’artificiels ? Est ce mieux pour la santé de vaper avec des arômes naturels ?
(Réponse du docteur Farsalinos : S’il y a une chose dont les vapoteurs doivent bien se soucier : c’est bien la question des arômes ou extraits naturels par rapport aux extraits artificiels. (il parle des arômes naturels, par rapport aux arômes artificiels)!
Si c’est bon de manger naturel certes, ces extraits naturels ne sont guère bons à inhaler!
Parce que ces extraits ont été élaborés pour être ingérés, ils contiennent donc bien d’autres molécules chimiques pour améliorer notamment leur pouvoir nutritionnel, qui elles ne sont pas destinées du tout à être inhalées.
Par exemple, les protéines ne sont pas bonnes à être inhalées (acides aminés à longues chaînes).
Je ne dis pas qu’ils sont tous mauvais, qu’ils ne faut en utiliser aucun, je dis juste qu’il faut faire attention, nous manquons de datas mais certains sont clairement problématiques.)

Retour sur la question des coils en Nickel :
(Réponse du docteur Farsalinos : Le Nickel est un métal connu/reconnu toxique comme l’est le chrome dans le Nickel/chrome.
Il y a du chrome dans le Nickel/chrome (ou Ni-Chrome) comme il y a du chrome dans le Kanthal mais le problème intervient quand certains métaux sont dispersés dans la vapeur inhalée.
Dans les études sur ces alliages, on a pu prouver qu’il y a émission de Nickel dans la vapeur inhaléé mais nous ne disposons pas d’etudes aujourd’hui sur les fils en Ni seuls.
La question n’est pas la composition du coil en tant que tel, mais sur ce qui se disperse dans la vapeur inhalée. Si les métaux ne se dispersent pas dans l’aérosol , pas de souci.
Nous n’avons pas d’études à ce sujet encore.
Nous pourrions déterminer par des études quels sont les 2 ou 3 montages qui seraient potentiellement sains/safes à utiliser et guider ainsi les industriels. Ce ne serait pas investissement important à faire, l’étude est simple à réaliser et la différence des coûts entre tel et tel alliage n’est pas significatif donc le choix des meilleurs montages n’aura pas d’impact financier. )

Question sur les disques céramiques :
(Réponse du docteur Farsalinos : La céramique pourrait être une opportunité car elle isole le coil métallique du juice et vous savez que le coil métallique est un catalyseur de la destruction de la structure des juices en favorisant leur oxydation.
Mais une question subsiste : Quid de l’élévation de la ta température de chauffe pour la céramique ? Je ne l’ai pas testé mais j’ai vu des coils montés en céramique, et les taux semblaient bas. Il semble qu’il faille plus de temps pour chauffer la céramique et évaporer le liquide. La céramique agit comme un isolateur.
C’est pourquoi il me semble la céramique n’a pas été utilisée plus que çà jusqu’ici.)

(54:26) Question sur l’absorption des vitamines des juices avec la e-cig ?
(Réponse du docteur Farsalinos : Les E cig ne sont pas faites pour absorber les vitamines et je ne vois pas pourquoi les gens voudraient utiliser la e cig pour avoir des additifs de vitamines à moins qu’ils n’aient un manque de vitamines avérés médicalement (carence). Dans ce cas, il existe des suppléments vitaminiques à ingérer.)
La caféine dans les juices, même souci que les vitamines ?
(Réponse du docteur Farsalinos : La cafeine n’est pas une vitamine, nous ne savons pas de toutes les façons le taux d’absorption des substances que nous vapons.)

Question sur l’étude Robertson sécurité sur la vape du PG :
(Réponse du docteur Farsalinos : Ils ont évalué sur des singes pendant 18 mois l’impact du PG inhalé (aérosol saturé de PG), et ils n’ont trouvé aucun effet significatif négatif.

Question : Que pensez vous des additifs dans les e liquides ?
(Réponse du docteur Farsalinos : Je tiens à rappeler que la e-cigarette et les juices ont été crées comme une alternative au tabac donc je ne vois pas l’intêret de complexifier les juices que nous vapons.
Donc ajouter des additifs qui n’ont aucun effet dans la vape elle même est sans interêt.)
La recherche du goût est une chose à modérer.
(Réponse du docteur Farsalinos : Ajouter des vitamines dans les e liquides ne vous empêchera pas plus de fumer que sans.)
Un article dans le Daily Mirror relatait une enquête la semaine passée indiquant que 60 % des ex fumeurs passés à la e cig revenait au tabac apres 3 mois… je ne vois pas du tout cela dans la réalité. Les gens arrivent à 0 de nicotine...
(Réponse du docteur Farsalinos : Pour la majorité des gens, les cigalikes ne marchent pas. Mais il serait intéressant d’étudier pourquoi ça n’a pas marché… Qualité du matériel, ancienneté du matériel, les liquides, adéquation matériel à l’utilisateur en fonction de ses besoins... Il faut donc éduquer les utilisateurs. Il est clair que la e cig est bien plus difficile à utiliser que la cigarette du tabac. Bien des gens qui utilisent des cigalikes ne savent même pas qu’ils existent d’autres modèles, ils ne vont pas sur internet, ils vont dans un shop ou au supermarché du coin et ressortent avec ce qu’on leur a vendu.
Ils ne savent pas à quoi s’attendre, donc sont souvent déçus ! Il faut les éduquer et leur mettre à disposition un matériel adapté de qualité.)

(1:02:10) Question : 50% des études biomédicales ne pourraient pas être utilisés dans le duel politique/science sur la vape. (traduction incertaine de la question car son défaillant)
(Réponse du docteur Farsalinos : Nous ne pourrons influencer les décisions politiques relatives à la régulation de la vape qu’au travers d’études scientifiques .
2 exemples :
-L’Europe proposait à l’origine que les juices ne dépassent pas 4 mg/ml de taux de nicotine !
Or nous savons que les juices doivent être à 20 mg/ml dixit une de mes premières études pour être efficaces et amener l’équivalence en taux de nicotine par rapport à la cigarette traditionnelle.
-Savez vous qu’ils voulaient aussi jusqu’au mois dernier bannir tous les arômes de la composition des e liquides exceptés les arômes tabac et menthol ?
Encore une fois, c’est une étude qui a sauvé les arômes d’un bannissement total.
Seules les études scientifiques pourront avoir une influence sur les politiques, que nous le voulions ou pas.
Nous devrons même fournir 10 fois plus de preuves que nos opposants.)

Question : Y a t il un risque sanitaire réel avec le diacétyl ou bien est ce un risque mineur dans la vape sur lequel on en fait tout un plat ?
(Réponse du docteur Farsalinos : La question du diacétyl est bel et bien réelle.
Je dis juste qu’il ne faut pas attendre plus longtemps pour traiter ce problème , sans quoi cela pourrait signer la fin de la e cig purement et simplement !
J’entends des remarques comme quoi il n’a jamais été prouvé que le diacétyl est dangereux.
Mais on ne pourra jamais le prouver : On ne pourra jamais faire d’études randomisées avec un groupe de volontaires vapant des juices contenant du diacétyl ou autre composant réputé dangereux pour les poumons et ce d’autant plus pendant plusieurs années surtout si cela peut etre risqué pour leur santé ! Ce n’est juste pas possible. On reviendrait 10 ans en arrière en terme de médecine !
Au vu des données de la littérature scientifique existantes, nous devons accepter le fait que le diacétyl et propylène acétyl sont problématiques.
Nous ne devons pas attendre d’avoir une épidémie de maladies pulmonaires pour réagir !
Et je ne parle des bronchiolites oblitérantes qui sont très rares, mais d’effets sur la réduction de la fonctionnalité pulmonaire qui sont observés bien plus fréquemment dans l’industrie agro alimentaire avec les saveurs , nous n’avons pas besoin de çà dans la vape pour se sentir concernés.
Je ne vois aucune raison valable d’utiliser du diacétyl.
Je pense personnellement que les gens ne vaperont pas un juice s’ils savent qu’il y en a dedans.
Ma recommendation est que les gens devraient être informés et décider d’eux mêmes s’ils veulent vaper des juices contenant du diacétyl.
Le diacétyl offre peut etre un plus en saveur que son substitut mais les conséquences ne sont pas les mêmes.
Mais ceux qui ne veulent pas vaper de diacetyl ? pourquoi ne sont ils pas informés?
Chacun doit pouvoir faire son choix en toute connaissance de cause, mentionnez vos composants en tant que fabricants, c’est simple.)
On connait tous les dangers de la cigarette traditionelle, et on choisit de ne plus fumer.
Le diacétyl détruit les tissus pulmonaires mais on ne sait pas en combien de temps. Je veux pouvoir connaître les risques de ce que je vape.

(1:09:30) Question : Que pensez vous de la recommendation néerlandaise de passer la nicotine de la classification 3 à la 1 ?
Quelles en seraient les conséquences ?
(Réponse du docteur Farsalinos : Les conséquences ? Rien en presque rien. On passera de “dangereux à inhaler” à “toxique à inhaler” pour les liquides supérieurs à 11/12 mg.
Par contre, cela va être un argument de poids pour tous les contradicteurs de la vape qui vont sans hésiter claironner le fait que l’on vape une substance “fatale”, léthale !
Cela va servir de propagande encore une fois.
Changer de classification ne change rien à la substance, elle reste la même.
Il n’y aura donc pas de nouveaux effets nocifs pour les vapoteurs, effets qui seront découverts suite à ce changement de classification, qui n’est somme toute qu’administratif.
Cette recommandation est basée sur des expérimentations animales et non sur un modèle humain donc ce n’est pas transposable.
D’autant plus que les humains inhalent la nicotine alors qu’on a fait boire à ces animaux du liquide nicotiné lors de ces études.
On s’en fiche de cette classification finalement sur le fond.
Cela n’a donc aucun sens et cela ne sert une fois de plus qu’à discréditer la e cig afin de décourager tout fumeur de switcher vers la cigarette électronique, c’est ce que je prévois qu’il risque de se passer.)

Merci et c’est la fin de notre show…."

N.B :
Traduction effectuée par Florence THEIL le 25 Mai 2015
Merci aux bonnes volontés qui ont participé à la relecture de ma traduction d’où le délai de retard dans la publication, mais qui me semble primordial avant de véhiculer toute information sur la toile, d’autant plus quand elle vise à transcrire les propos d’un tiers...

__________________________________
avatar
HallBert
Admin
Admin

Messages : 1286
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 67
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger du dry burn

Message  denis109 le Sam 30 Mai 2015 - 15:33

Je me suis littéralement arraché les yeux à lire ce longgggggggggggggggggggggggggg texte, pour en retenir une seule phrase qui concernait le sujet en titre:


Je recommande donc à tout le monde et particulièrement aux reviewers : Ne faites pas rougir vos coils !!!
C’est la chose la plus désastreuse que vous puissiez faire.

Mes excuses Hallbert, mais j'ai un peu de difficulté à comprendre l'intérêt de ce très long texte, à part le fait que le Dr est en faveur du vapotage.
Je sais qu'il contient beaucoup d'informations sur la vape mais........ Embarassed

__________________________________
avatar
denis109
membre actif
membre actif

Messages : 474
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 66
Localisation : Montréal-Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger du dry burn

Message  HallBert le Sam 30 Mai 2015 - 18:43

Désolé Denis que la lecture t'aie causé des problèmes.
Je sais pas si tu avais écouté l'entrevue radiophonique référencée dans le lien de ton message?
Cette entrevue a fait beaucoup jaser dans le monde de la vape .
J'ai simplement pensé que ça pourrait être utile à ceux qui sont peu familliers avec l'anglais.

__________________________________
avatar
HallBert
Admin
Admin

Messages : 1286
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 67
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger du dry burn

Message  Peg353 le Sam 30 Mai 2015 - 23:28

Merci @Hallbert, j'avais raté cette entrevue.
Je me sens bien maintenant... ça fait plus d'un ans que je prêche dans le désert a propos du manque de transparence dans la fabrication de nos jus et que les Américains sont pas mieux que les autres.
Puis il m’appuie sur la problématique des sucres et sur les recettes complexes..... Smile Il m'a surement lu ici sur le forum.
Puis le 18mg de nic comme dose minimale pour que l'effet de la vape soit comparable a la nicotine de la cigarette.... Je suis toujours entre 18 et 24, mais je vape très peu en comparaison a ceux qui le font sous le 18mg.

Si j'ai bien lu ... le seul point au quel il y a divergence ... c'est que j'ai effectivement de la vapeur a 10W - 15W sur ma SubTank, en simple et double coil.

Ma question au docteur Farsalinos ...... Lors d'un dry burn, (coil, mèche et liquide), le gout de brûlé vient-il du métal, du liquide ou du coton? Et combien est-ce nocif d’inhaler ces "fumes" de coton calciné? Laughing

__________________________________
Heatvape Invader Mini avec Subtank Mini
Smok Bec Pro 50 avec Kanger SubOhm Tank
Fogtank au poubelle. Very Happy
avatar
Peg353
membre actif
membre actif

Messages : 580
Date d'inscription : 14/01/2014
Age : 64
Localisation : Gatineau

https://www.flickr.com/photos/michellalonde/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger du dry burn

Message  MasterVaper le Dim 31 Mai 2015 - 14:56

Pour ce qui est du dry hit lorsqu'on vape (et non le dry burn: chauffer le coil AVANT), j'aurais tendance à croire qu'il y a un danger réel car on vape à sec et donc le métal du coil devient effectivement trop chaud. Et même à ça, on goûte le cotton brûlé bien avant, non ? On devrait donc s'interroger sur les dangers du cotton. Aussi, à ce moment, rien ne peut se mélanger avec le liquide car il n'y en a plus.

Quant au dry burn, comme il est fait à l'avance et que lorsqu'on insère le cotton, il est redevenu froid, sec et impeccable, je ne vois pas comment du métal pourrait "se défaire" par la suite et aller dans le juice car le coil ne chauffe pas comme quand il est sec (?) Je trouve aussi l'étude un peu basic et peu concluante car elle comporte beaucoup de "pourrait" ou "on ne sait pas" ou "on manque de budget"...

De plus, j'ai un peu de misère à croire sans autres questions un homme (docteur en quoi déjà ?)qui est inapte à faire vaper une Subtank entre 10 et 15 watts Razz Razz Razz Il doit avoir mis un OCC 0.5 ohm sans se poser d'autres questions, pas banal pour un "docteur" !

Ce n'est que mon humble opinion, que plusieurs ne partageront pas, mais si on s'était cassé la tête avec tout ce qui PEUT être potentiellement dangereux dans le stock de vape, incluant les liquides; on aurait jamais arrêté de fumer. Sans vouloir offusquer personne, je continuerai donc à faire du micro coil à mon goût et sans aucun... arrière goût ! Seule chose à laquelle je porterai attention est de changer mon coil plus rapidement car la seule chose qui est certaine est que tout fini par se détériorer.
avatar
MasterVaper
membre actif
membre actif

Messages : 206
Date d'inscription : 17/10/2014
Age : 45
Localisation : Lanaudière

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danger du dry burn

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum